switzerland-flag-round-icon-256.png
Emosson - Traces de dinosaures

Niveau de difficulté : difficile

Altitude de départ : 1930m

Altitude d'arrivée : 2410m

Dénivelé positif : 650m

Distance AR : 12km

Durée aller : 3h30

Remontée mécanique : non

Située aux portes du massif du Mont Blanc, la randonnée vers le site des traces de dinosaures promet une découverte inattendue en milieu alpin ! Invisibles depuis la vallée, les 2 lacs artificiels d'Emosson se dévoilent aux randonneurs tout au long de l'ascension. Il faut prévoir une journée complète pour la réalisation de cet itinéraire.

Depuis la vallée de Chamonix, 30 minutes suffisent pour rejoindre la frontière suisse en passant par le Col des Montets (1461m). A partir de là, il faut prendre la direction d'Emosson en passant par le village de Finhaut. La route de plus en plus étroite et pentue, grimpe en lacet jusqu'à 1960m où un vaste parking permet de se garer.

 

A l'arrivée, la vue sur le barrage d'Emosson est imprenable ! Construit en 1972, le 3ème plus haut barrage de Suisse a une hauteur de 180m pour 560m de longueur.

Située à côté du restaurant, la plateforme panoramique offre une vue sans égale sur le massif du Mont Blanc et ses sommet enneigés !

De gauche à droite : les Droites (4000m), l'aiguille Verte (4122m), les Drus (3754m) et la Dent du Géant (4013m).

L'aiguille du Chardonnet (3824m) et sa base, le glacier du Tour.

Délimitant la partie nord du massif, l'aiguille du Tour (3540m) domine le glacier des Grands et le glacier du Trient.

Passé la contemplation, nous démarrons la randonnée en nous engageant sur le barrage. Le vaste lac de retenue aux eaux turquoises long a une profondeur maximale de 160m. Etant au cœur de l'été, nous constatons que le niveau du lac a sensiblement baissé.

En Suisse, on ne plaisante pas avec la signalisation !

Environ 500m après avoir quitté le barrage, 2 choix s'offrent à nous pour rejoindre le site des traces de dinosaures. Le premier est de suivre la route goudronnée menant au barrage du vieux Emosson puis de longer le lac de retenue. Le second itinéraire, plus sauvage et plus direct, passe par les Gorges de la Veudale. Nous optons pour le second choix, moins fréquenté et bien plus agréable que le bitume !

A cette altitude, quelques névés subsistent dans les zones ombragées.

Lors de la traversée des gorges, un passage plus escarpé demande un regain d'attention mais rien de dangereux en soi. 

Une fois sortis des gorges, nous découvrons une famille de bouquetins profitant des alpages.

Passé le replat, nous attaquons une montée assez raide longeant un grand névé. Au vu des traces dans la neige, certains ont visiblement opté pour la glisse lors de la descente !

Après avoir gravi cette rude montée, nous voici arrivés au point culminant de la randonnée (2500m).

Nous poursuivons sur une crête offrant une vue dégagée sur les environs. Dommage que le lac du Vieux Emosson soit entièrement vide à cause des travaux d'agrandissement du barrage car d'ici, nous aurions pu admirer ses eaux bleutées.

Nous devons ensuite descendre environ 100m de dénivelé pour rejoindre le site des traces.

C'est sur ces grandes dalles rocheuses qu'ont été découvertes plus de 800 empreintes de dinosaures datant de 240 millions d'années !

Au final, ce site n'est pas si impressionnant que ça... Mais la randonnée pour y parvenir mérite à elle seule le déplacement !

A 16h30, il est grand temps de revenir sur nos pas.

Du haut des gorges de la Veudale, nous apercevons le lac d'Emosson : nous ne sommes pas arrivés ^^

Dans la descente, nous tombons nez-à-nez avec une famille de bouquetins peu farouche !

Quelques mètres plus haut, maman veille sur ses rejetons.

Peu après, un sifflement strident retentit à plusieurs reprises. Cette marmotte, postée sur son rocher, vient d'avertir le restant de la colonie de notre présence.

Nous sommes de retour au barrage à 19h00. Au total, nous aurons mis 6h pour faire l'aller-retour en comptant les arrêts photos et le pique-nique. 

Nous admirons cette vue une dernière fois avant de redescendre dans la vallée.