Samedi 5 Mai 2018
Chamonix > Orta San Giulio

Notre périple commence à Chamonix où nous avons fait étape la veille au soir afin de couper la route. Il s'agit en quelque sorte de notre ville d'adoption puisque nous avons la chance d'y posséder un pied-à-terre. Précisons que le rythme de ce road trip sera moins soutenu que les précédents car, pour la première fois, nous ne voyageons pas à 2 mais à 3 : en effet, nous attendons un heureux événement pour septembre !

Arrivés tard la veille, nous prenons le temps de ranger nos affaires et de faire quelques emplettes en ville. Nous quittons Chamonix à 11h00 direction Martigny (Suisse) située à une quarantaine de kilomètres. Nous marquons un 1er arrêt au col de la Forclaz offrant un magnifique panorama sur la haute vallée du Rhône. 

Nous traversons ensuite le canton du Valais jusqu'à la ville de Brig où nous bifurquons en direction du col du Simplon. Arrivés au sommet, changement d'ambiance radical : nous sommes revenus en plein hiver !

 

La couche de neige est impressionnante pour cette époque de l'année !

Peu de temps après avoir passé la frontière italienne (qui se résume à une simple formalité !), nous découvrons cette jolie cascade.

Il est 17h00 lorsque nous arrivons à Orta San Giulio. Visiblement c'est l'heure de pointe, des centaines de voitures sont garées le long de la route menant au village ! Après plusieurs tentatives infructueuses pour trouver une place, nous abdiquons et préférons nous rendre directement au Sacro Monte di Orta. Autant vous prévenir tout de suite : ça grimpe sec !

Construit à 400m d'altitude sur la colline dominant le village et le lac, le Sacro Monte di Orta est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco comme l'ensemble des montagnes sacrées du Piémont et de Lombardie.

Ce site religieux raconte la vie de Saint François d'Assise à travers 20 chapelles.

Construites entre le début du XVIème et la fin du XVIIème siècle, chacune d'elles est ornée de fresques colorées.

Le site est calme en cette fin d'après-midi. Nous déambulons tranquillement entre les différents édifices.

Le cadre de verdure de 16 hectares du Sacro Monte est également classé réserve naturelle. 

Les chapelles sont numérotées pour permettre la découverte chronologique de la vie de Saint François, de sa naissance jusqu'à sa canonisation. Des mains peintes indiquent la direction à suivre jusqu’à la prochaine chapelle.

La dernière chapelle est sans nul doute la plus impressionnante avec un plafond digne de la chapelle Sixtine !

Et que dire de ces statues en terre cuite aux expressions plus vraies que nature !

La terrasse offre une vue superbe sur le lac et l'île San Giulio. Malheureusement, le ciel s'est couvert et le tonnerre gronde au loin...

Alors que nous nous rendons à l'église située au sommet de la colline, un orage éclate et des trombes d'eau s'abattent sur nous ! Nous nous réfugions alors sous le porche où un office est en cours. 1/2h plus tard, la pluie ne s'est pas calmée faisant chuter la température en-dessous de la barre des 20 degrés. La messe est terminée et une quinzaine de fidèles patiente désormais avec nous. L'heure tourne, nous devons rejoindre notre hébergement aux alentours de 19h00... Nous prenons notre courage à deux mains et décidons de courir jusqu'au parking mais la pluie s'intensifie et nous contraint à nous réfugier sous un kiosque. Dépités, nous nous résignons à attendre que la pluie cesse complètement. Soudain, un monospace passe devant nous, s'arrête un peu plus loin puis recule à notre hauteur. Un couple de personnes âgées nous fait signe de monter. Nous ne nous faisons pas prier ! Nous les remercions à plusieurs reprises malheureusement, ils ne parlent ni français, ni anglais. Quant à Nella, malgré ses origines vénitiennes, son italien reste très limité ! Ils nous redescendent jusqu'au parking puis repartent chercher d'autres personnes restées sous le porche de l'église. Nous restons bouche bée devant tant de gentillesse ! Après avoir récupéré la voiture, nous prenons la direction de Pettenasco située à 5km de là.

Nous avons réservé une nuit dans ce charmant B&B surplombant le lac d'Orta.

A notre arrivée, nous sommes accueillis par Maddalena, la propriétaire des lieux, qui nous présente notre chambre ainsi que la salle de petit-déjeuner. La chambre est spacieuse, joliment décorée et possède même une terrasse privative !

Nous posons les valises, prenons une rapide douche puis repartons direction Orta San Giulio pour dîner. La plupart des touristes sont partis, nous nous garons facilement.

Nous traversons le village sans nous attarder car nous avons prévu de le visiter demain matin.

Nous nous rendons sur la place principale où se concentre la plupart des restaurants. C'est également le point de départ des bateaux qui rallient l'île de San Giulio située juste en face.

Nous finissons la soirée au restaurant Ai Due Santi sur les conseils d'un commerçant. Le cadre n'est pas extraordinaire mais nous y dégustons de bons plats traditionnaux en compagnie d'autres français. A noter qu'en Italie, on vous facture systématiquement "il pane e coperto" c'est-à-dire le pain et le couvert (comptez entre 1,50 et 3€ par personne suivant les établissements). 

De retour à la villa, nous trouvons vite le sommeil.

Calathea B&B

Situé à Pettenasco, le Calathea B&B dispose d'une vue imprenable sur le lac d'Orta. Piscine extérieure et parking privé. Offrant une vue sur le lac, les 2 chambres ont été récemment rénovées et équipées (climatisation, télévision à écran plat). Cependant, notre chambre est la seule à posséder un coin salon ainsi qu'une grande terrasse de plain-pied. Mention spéciale pour le buffet du petit-déjeuner proposant des plateaux de charcuterie et de fromages locaux. Accueil agréable, nous regrettons seulement de ne pas avoir pu échanger davantage avec Maddalena qui ne parle qu'italien…

Réservation ici : Calathea B&B

Distance parcourue : 251 km

Temps de route : 5h00 

Météo : temps ensoleillé puis orageux en soirée