Lundi 7 Mai 2018
Stresa > Melide

8h30 : réveil en douceur à la villa Rubino. L'orage de la veille a laissé place à un ciel ensoleillé mais quelques nuages persistent.

Nous nous rendons dans la salle du petit-déjeuner où nous attend un copieux buffet. Puis Daniela nous installe sur la terrasse où nous faisons la connaissance de 2 couples de nantais arrivés la veille.

Nous serions bien restés quelques jours de plus dans cette superbe villa...

A 11h00, il est temps de quitter les lieux. Nous remercions chaleureusement Daniela et Giulia pour leur gentillesse et leur accueil. Avant de partir, elles nous font promettre de leur envoyer un mail à notre retour pour leur dire quel lac nous avons préféré.

Ce matin, nous nous rendons à la villa Taranto réputée pour ses jardins botaniques (10€/pers). Les allées sont encore calmes et nous admirons le travail des jardiniers qui ont dû nettoyer les massifs en un temps record suite à l'orage de la veille !

Ce superbe jardin de 16 ha fut créé en 1931 par le capitaine écossais Neil MacEacharn. Un parcours fléché de 7km permet de découvrir plus de 20 000 espèces dont quelques spécimens rares.

Ici, chaque jardin est une invitation au voyage...

Ce mausolée fut construit en 1965 afin que le capitaine défunt puisse reposer dans ce jardin qui avait été sa raison de vivre.

Nous croiserons plusieurs oiseaux comme celui-ci durant notre séjour. Sans doute le cousin transalpin de nos corbeaux !

La villa néoclassique du XIXème siècle abrite la préfecture de la région. Elle ne se visite pas.

La floraison des azalées est une véritable explosion de couleurs !

Cette pergola est la bienvenue pour une pause ombragée car je commence à peiner... Au-delà de la fatigue liée à mon état, il fait très chaud, humide et les allées sont escarpées.

Après cette petite pause, nous reprenons la visite des jardins en terrasses. Cet immense bassin accueille le Nelumbo Nucifera, plus communément appelé "fleur de lotus".

Il s'agit sans doute du plus beau point de vue du parc. Au centre se dresse la statue du Pêcheur, œuvre du sculpteur napolitain Vincenzo Gemito.

Les hauteurs du jardin offrent un très beau point de vue sur le lac Majeur.

Nous quittons la villa Taranto à 13h45, émerveillés par la beauté et la diversité de ses jardins. Pas besoin d'être un spécialiste en botanique pour apprécier cette balade où chaque espace est aménagé avec goût. Ce lieu est vraiment un incontournable en période de floraison (avril - mai).

Nous reprenons la voiture direction Verbania et plus précisément Pallanza, son cœur historique. Nous nous garons sur la via Vittorio Veneto qui longe agréablement le lac.

Très prisée au début du XX siècle par la noblesse et la bourgeoisie, Verbania fut ensuite délaissée pour Stresa. Néanmoins, ces magnifiques villas témoignent encore de sa superbe.

Puis nous nous dirigeons vers le quartier historique réputé pour la beauté de son architecture et ses ruelles escarpées. Nous en profitons pour flâner et déguster nos premières glaces italiennes ^^

A 15h00, nous quittons Pallanza pour nous rendre dans la petite ville de Cannobio située à 1/2h de là. La route qui longe le lac Majeur offre de magnifiques vues.

En arrivant, nous comprenons pourquoi cette cité lacustre est surnommée le petit Saint-Trop' du lac Majeur !

Le vieux centre est élégant avec ses rues pavées de galets et ses maisons colorées qui abritent de nombreux bars et restaurants. Par chance, l'endroit est calme et nous croisons peu de monde. Apparemment, c'est rare en cette saison !

Nous nous rendons ensuite au Santuario della Pietà situé face à l'embarcadère. Cette église ornée de peintures et de dorures, recèle une Vierge miraculeuse censée "saigner".

Le ciel a beau s'être couvert, il fait toujours aussi chaud ! Nous nous mettons en quête d'une terrasse et nous laissons convaincre par un gentil serveur baratineur qui nous accoste. Finalement, nous ne sommes pas déçus de notre choix car, pour 2 boissons achetées, on se retrouve avec une assiette de tapas plutôt sympa !

A 17h00, il est temps de quitter Cannobio pour rejoindre notre hôtel situé à Melide (Suisse), sur le lac de Lugano. La nationale pour s'y rendre est pittoresque mais sujette à de gros embouteillages aux heures où les frontaliers italiens vont et reviennent du boulot. De plus, la Suisse n'étant pas dans l'espace Schengen, certains douaniers peuvent parfois se montrer trop zélés… Finalement, nous passons la frontière sans encombres mais quelques kilomètres plus loin, nous tombons dans un gros bouchon. Pour couronner le tout, un violent orage éclate suivie d'une pluie diluvienne qui ne cessera que tard dans la nuit. Lorsque nous arrivons enfin à Lugano après 2h de route, la température a grandement chuté !

A 19h30, nous posons enfin nos valises dans la chambre. Cette fois, nous avons opté pour un hôtel classique car les prix de l'hôtellerie suisse n'ont rien à voir avec l'Italie... Sans compter que Lugano s'apparente à un petit Monaco, tant au niveau des bâtiments que des voitures !

Après une rapide douche, nous nous rendons au restaurant de l'hôtel situé au rez-de-chaussée. Erreur ! Nous sommes accueillis par un serveur aimable mais ne parlant qu'italien et allemand. Puis grand moment de solitude lorsqu'il nous remet la carte intégralement en italien… Merci à Google traduction car sans ça, on serait encore en train de choisir nos plats à l'heure qu'il est ^^ Nous passons donc commande et remarquons que le serveur est seul pour gérer toute la salle, sous le regard inquisiteur de son patron tranquillement installé dans un coin. Sans doute sous le coup du stress, notre serveur passera la soirée à bafouiller, allant même jusqu'à oublier de nous proposer un dessert !

Hôtel Riviera

Situé directement sur les rives du lac de Lugano, l'Hôtel Riviera dispose d'une piscine, d'un restaurant avec une terrasse donnant sur le lac, ainsi que d'une plage privée dotée de transats. Les chambres ont été fraîchement rénovées avec une literie de qualité. Possibilité d'avoir vue sur le lac ou la montagne, et certaines chambres disposent même d'un petit balcon. Parking gratuit mais très peu de places. Côté restaurant, tout est à revoir : décoration défraichie, ambiance glauque, accueil froid, carte uniquement en italien, … Quant au buffet très "germanique" du petit-déjeuner, il ne nous aura pas laissé un souvenir impérissable.

Réservation ici : Hôtel Riviera

Distance parcourue : 104 km

Temps de route : 3h00 

Météo : temps ensoleillé puis orageux en soirée