Drapeau de la France
Le Prarion

Niveau de difficulté : facile

Altitude de départ : 1845m

Altitude d'arrivée : 1969m

Dénivelé positif : 124m

Distance AR : 2km

Durée aller : 0h30

Remontée mécanique : oui

Situé sur la commune des Houches, le Prarion offre un belvédère à 360° sur le massif du Mont Blanc, la vallée de Chamonix, la chaîne des Fiz et la chaîne des Aravis. Connaissant très bien l'endroit pour y faire glisser nos spatules en hiver, nous avons décidé d'y venir en été pour arpenter son sommet en famille.

Le moyen le plus simple pour rejoindre le Prarion est de se rendre sur la commune des Houches, puis de prendre le télécabine du Prarion. Pour un aller/retour adulte, il faut compter 19€/pers. Il est également possible de rejoindre le sommet à pied depuis le village mais le dénivelé sera bien plus important (environ 800m). Souhaitant réaliser une balade "à la cool" avec notre mini-randonneur sur le dos, nous avons opté pour la première option !

Après une dizaine de minutes de trajet en télécabine, nous voici arrivés au terminus de la remontée mécanique à 1845m. D'ici, le panorama sur la chaîne du Mont Blanc est tout bonnement sublime !

Le départ de la randonnée vers le sommet du Prarion est situé juste derrière la télécabine. Donnée pour une petite demi-heure, son ascension est relativement rapide.

Les abords du sentier sont couverts de myrtilles sauvages. Nous en ramassons une poignée pour agrémenter le pique-nique de ce midi !

Après 1/2h de grimpette, nous voici arrivés au sommet du Prarion à 1969m.

Ce belvédère naturel nous offre une vue imprenable sur la vallée de Chamonix et ses sommets enneigés.

Nous continuons sur le sentier qui serpente la crête pour admirer la vue depuis l'autre versant.

Au 1er plan se trouve le sommet de Tête Noire (1746m) et au second plan la chaîne des Fiz. Enfin, tout au fond se dresse la chaîne des Aravis culminant à 2750m. Quel panorama !

Nous profitons d'être seuls pour envoyer le drone s'aérer un peu ^^

Après un pique-nique avec vue 5 étoiles, il est temps de redescendre vers la télécabine. Pour varier les plaisirs, nous empruntons un chemin parallèle à celui de ce matin qui rejoint les pistes en coupant à travers la forêt.

De retour à la télécabine, nous ne nous lassons pas de contempler la vue qui s'offre à nous...

Avant de partir, nous apercevons un éboulement rocheux découlant de l'Aiguille de Bionnassay (4052m). Relativement fréquent en été, ce phénomène a tendance à augmenter à cause du réchauffement climatique.