Vendredi 22 Août 2014
Las Vegas > Furnace Creek

Le réveil retentit à 9h00. La soirée de la veille a laissé des traces, nous peinons à émerger.
Nous nous préparons puis nous bouclons les valises à contrecœur. Nous n’avons pas envie de quitter Las Vegas, il nous reste tellement de choses à voir et à faire ! Nous disons adieu à notre suite de rêve puis nous nous rendons à la réception pour le check-out.

Après avoir chargé la voiture, nous décidons de visiter le Paris - Las Vegas situé juste en face. Nous y retrouvons la Tour Eiffel (à demi-échelle quand même !), l’Opéra Garnier et l’Arc de Triomphe. Il ne manque plus que la Seine !

La salle du casino est sans doute la plus originale avec ses machines à sous disséminées entre les pieds de la Tour Eiffel.

Nous ne sommes pas dépaysés, toutes les enseignes sont en français !

D'ailleurs, nous déjeunons au Café Belle Madeleine.

A 11h00, nous quittons le Paris-Las Vegas pour le Cosmopolitan. Cet hôtel-casino est l'un des plus récents du Strip mais aussi l'un des seuls à être sorti de terre en pleine crise financière. Lorsque nous entrons, nous découvrons le hall où trône un immense lustre tout en cristal. Même le sol est incrusté de cristaux scintillants ! Le style est plutôt bling-bling mais résolument moderne.

Juste à côté se trouve l'hôtel Aria que l'on rejoint via cette galerie magnifiquement décorée.

Sa galerie commerciale avant-gardiste est somptueuse mais nous nous contentons de faire du lèche-vitrine...

En face de l'Aria se trouve le Monte Carlo. Nous nous contentons d'une photo de l'extérieur.

Nous retournons au Bellagio récupérer notre voiture afin de rejoindre la partie sud du Strip.

Un Hummer limousine ? Rien de plus normal à Vegas !

Nous nous garons au MGM Grand où nous nous étions rendus 2 jours plus tôt afin d'assister au spectacle Kâ. Place à la démesure avec 6852 chambres, 3000 machines à sous et 17 restaurants. Le tout réparti sur près de 16 000m² ! 

L’emblème de ce casino est le lion de la Metro Goldwyn Mayer d'où son nom.

En revanche, l'intérieur n'est pas transcendant... Pour faire le tour de ce casino, prévoyez de bonnes chaussures !

Avant de poursuivre la visite des casinos, nous nous arrêtons faire des achats dans les boutiques officielles M&M’s et Coca Cola.

On peut même prendre la pause avec Rouge...

ou avec Jaune !

Une des passerelles enjambant le Strip nous offre une vue sur l'Excalibur dont la visite n’est pas présentée comme incontournable.

A 13h00, nous arrivons devant le New-York New-York. Notez le grand huit qui serpente entre les buildings ! Nous nous empressons de rentrer à l'intérieur car nous sommes anéantis par la chaleur (41°C)...

La salle du casino représente la Bourse de New-York : ils ont de l’humour ces américains !

Nous nous promenons dans les quartiers de Times Square, Chinatown, Greenwich Village et Little Italy. A la vue d’un pub irlandais, nous sommes pris par une soudaine envie de bière fraîche !

De retour à l'extérieur, nous immortalisons le Pont de Brooklyn, moins fréquenté que l'original.

Nous reprenons la voiture direction le Louxor. Il s’agit ni plus ni plus moins de la reproduction grandeur nature de la pyramide de Khéops et de son sphinx.

L’intérieur est plus banal avec quelques statues et une petite reconstitution du Caire. La seule originalité vient des ascenseurs qui montent en diagonale.

Il est déjà 15h00, nous sommes en retard sur notre programme. Difficile de quitter Vegas pour la Vallée de la Mort…

Juste le temps d’avaler une part de pizza (on n’est plus à ça près !) et nous filons photographier le Mandalay Bay qui abrite le spectacle Mickaël Jackson "One" du Cirque du Soleil.

Pas le temps de visiter l’intérieur, nous reprenons la voiture en direction du célébrissime panneau "Welcome". Heureusement, il y a un parking pour se garer juste devant. Après 1/2h d’attente en plein soleil, notre tour arrive enfin !

A 16h30, il est temps de reprendre notre roadtrip après 2 jours de pause bienvenus. Nous faisons nos adieux à Las Vegas en nous promettant d’y revenir très vite !

La route en direction de la Vallée de la Mort traverse de vastes étendues de plus en plus désertiques. Nous passons même au travers d'une tempête de sable quelques miles après cette photo !

A 18h30, nous entrons dans Death Valley National Park. D'une superficie de 13 354 km² (soit 1,5 x la Corse), ce parc est le plus vaste des États-Unis. C'est aussi l'endroit le plus chaud et le plus aride d'Amérique du Nord.

Nous arrivons au ranch de Furnace Creek à 19h00, il fait 43°C... Lorsque nous sortons de la voiture, nous avons l’impression d’être sous un énorme sèche-cheveux ! Le vent souffle à 100 km/h et sans humidité, l’air sec nous brûle la rétine.

Nous nous empressons de rejoindre la réception où nous allons vivre un grand moment… Lorsque nous entrons, nous sommes accueillis chaleureusement par un jeune homme qui nous explique le fonctionnement du ranch. Il nous remet les clés ainsi qu’un plan en précisant : "Lorsque vous irez manger ce soir, n’empruntez pas ce chemin car il y a souvent des serpents à sonnette". Je me souviens encore du visage de Nella !


Nous nous rendons à notre bungalow pour y déposer les valises.

Celui-ci est spartiate mais offre tout le confort nécessaire dont la clim' !

Je repars aussitôt immortaliser le sunset sur Zabriskie Point, Nella préférant y aller le lendemain matin "à la fraîche".
J’arrive sur le parking 10min plus tard et je grimpe la montée au pas de course. A l’arrivée, je suis liquide mais l’effort vaut vraiment le coup. Le panorama au soleil couchant est sublime !

Le vent souffle tellement fort que je peine à stabiliser l’appareil photo pour prendre des clichés. Chose complétement démente : les graviers me fouettent les chevilles ! Qu’importe, c’est trop beau...

Au bout de 15 minutes, je rentre au Furnace Creek Ranch. Sur la route, un panneau indique qu'au-delà de ce point, nous sommes au-dessous du niveau de la mer. Sensation étrange...

Après une douche bien méritée, nous dînons au Forty Niner Café, un dinner très touristique. Nous étions avertis mais le choix des restaurants est plus que limité dans la Vallée de la Mort !

 

De retour dans notre chambre, nous tombons rapidement dans les bras de Morphée. Demain, le réveil sonnera tôt afin de visiter le parc à des températures supportables.

The Ranch at Death Valley

Un cadre assez exceptionnel car après avoir traversé des kilomètres de désert brûlant, on arrive dans une véritable oasis. Le lieu-dit de Furnace Creek abrite le Ranch qui s'apparente à un petit village avec resto, bar, épicerie, laverie, poste et station-service. En prime, une piscine chauffée naturellement et même un improbable terrain de golf 18 trous ! Nous avons préféré fuir le complexe touristique et opter pour l'une des "cabins" située à l'écart du Ranch. D'aspect assez rudimentaire, ces bungalows sont plutôt bien équipés : douche, mini frigo, cafetière et climatisation, ô combien appréciable dans cette fournaise !

Réservation ici : The Ranch at Death Valley

Miles parcourus : 128 (205 km)

Sunrise : 06h04 

Sunset : 19h31