Mardi 5 Août 2014
Palm Springs > Kingman

Réveil à 7h00 sous un magnifique ciel bleu. Le 7 Springs Inn & Suites se sera avéré calme et confortable, une bonne adresse ! Dommage que nous n’ayons pas le temps de nous prélasser au bord de la piscine...

Nous nous présentons à la réception pour le check-out où nous sommes reçus chaleureusement. Le personnel nous offre un café et prend le temps de nous présenter la ville et ses différents points d’intérêts. Nous regrettons de ne pas avoir prévu de visiter Palm Springs car cette ville a vraiment l’air sympa. Pour finir, la réceptionniste nous conseille d’aller déjeuner chez Pinocchio (non, ce n'est pas une blague !). Nous remercions la jeune femme pour ses précieux conseils et nous prenons la route en direction du centre-ville. 

Nous nous garons facilement le long d’un trottoir. Il faut dire qu’à Palm Springs, la saison touristique s’étend de janvier à mai donc nous sommes hors saison. Il est 8h45 et il fait déjà 30°C !

Nous nous installons sur la terrasse de "Pinocchio in the desert" où nous assistons à une scène pour le moins insolite : à quelques tables de nous, des américains prennent un brunch au champagne ! La serveuse prend nos commandes et là, nous vivons notre premier moment de solitude… Il faut savoir que lorsque vous commandez une omelette aux États-Unis, on vous demandera si vous voulez vos œufs brouillés (scrambled), frittata (omelette façon tortilla) ou frits (fried). Idem pour les toasts : non grillés (white) ou grillés (brown).

Un conseil : apprenez ces quelques mots avant de partir ! Malgré leur format XXL, nos petits-déjeuners américains passeront très bien et nous caleront jusqu’à 15h00.

Après avoir fait quelques courses au Walmart, nous prenons la route à 10h30 direction Pioneertown.

Lorsque nous arrivons à 11h00, l’endroit est désert.

Cette ville western a été construite pour les tournages de films à petit budget. Nous visitons l’unique rue bordée de maisons typiques en bois : saloon, banque, prison, pompes funèbres… On s’y croirait presque !

Après 1/2h de balade, nous reprenons la voiture en direction de Joshua Tree National Park.

Ce parc, situé dans le désert de Mojave, s'étend sur plus de 3000km². Il doit son nom à l’arbre de Joshua (sorte de yuccas) qui pousse uniquement dans cette région. Nous entrons dans le parc à midi et comme le ranger est absent, nous ne payons pas l’entrée. Tans pis, nous achèterons le pass "America the beautiful" au prochain parc que nous visiterons !

La route serpente au milieu d'une forêt clairsemée de Joshua Trees. 

Nous démarrons le trail d’Hidden Valley à 12h30, un petit parcours d’un mile permettant d'évoluer entre blocs granitiques et cactées.

L’endroit est très calme, nous croisons peu de randonneurs.

Nous nous rendons ensuite à Key’s View (1600m d’altitude), un promontoir offrant une vue sur la vallée de Coachella, Palm Springs et la faille de San Andreas.

Nous terminons la visite du parc par un arrêt à Skull Rock, un rocher en forme de tête de mort.

Nous quittons le parc à 14h30 pour une longue traversée du désert de Mojave où nous croiserons 2 voitures en 1h ! Sensation étrange que de traverser ces paysages immenses sans âme qui vive...

Nous nous arrêtons au Bristol Dry Lake à 15h30 où le thermomètre indique 41°C. Lorsque nous sortons de la voiture, la chaleur est écrasante ! Le lac asséché s’étend à perte de vue et une épaisse croûte de sel recouvre le sol. Nous ne restons pas longtemps car le soleil reflète sur le sel blanc et nous brûle les mollets ! Au loin, nous apercevons des mirages ainsi que plusieurs "dust devil" (tornades de poussière dues à la chaleur). Difficile de trouver endroit plus hostile !

Nous poursuivons notre route à 8 miles d’ici avec un arrêt à Amboy Crater, un volcan situé au beau milieu d’un champ de lave dont la dernière éruption remonte à 10 000 ans.

Après quelques photos, nous décidons de pique-niquer à cet endroit où règne un silence absolu. Seul le souffle du vent se fait entendre. Encore une fois, félicitations aux américains car même dans les lieux les plus reculés, il y a toujours une table de pique-nique propre et protégée du soleil, des toilettes sèches et même des barbecues ! La France a encore beaucoup à faire de ce côté-là…

Il est 16h30 lorsque nous quittons Amboy Crater. Nous empruntons alors la mythique Route 66 avec ses lignes droites interminables et ses motels abandonnés. 

Après 2h de route, nous arrivons dans la petite bourgade d'Oatman où se trouvait autrefois la plus grosse mine d’or d’Arizona. Celle-ci a été fermée en 1942 par manque de rentabilité et les mules, qui servaient à transporter le minerai, ont été remises en liberté.

D’ailleurs, lorsque nous nous garons, nous apercevons 2 oreilles dans le rétroviseur !

Nous visitons la rue principale qui a également servi de décor à plusieurs westerns dont le plus célèbre La Conquête de l’Ouest. Oatman comptait 3500 habitants au début du XXème siècle contre 150 aujourd’hui.

L'attraction principale est le Oatman Hotel réputé hanté ! Ici séviraient la nuit de nombreux fantômes d'anciens propriétaires, locataires ou gens de passage. L’intérieur vaut le détour malheureusement, nous le trouvons fermé pour cause de congés annuels.

Nous nous baladons jusqu’à 19h00. En repartant, je passe le volant pour la première fois à Nella qui ne sera pas déçue ! En effet, pour sortir d'Oatman, il faut gravir un col avec des virages en épingle et sans rail de sécurité. Que du bonheur ! Néanmoins, cette portion de la Route 66 offre des panoramas magnifiques.

Nous entrons en Arizona, le deuxième état de notre roadtrip.

A 19h45, nous débarquons à l'hotel Ramada de Kingman.

Notre chambre est tout ce qu’on peut trouver de plus classique dans le genre motel mais à 50$ la nuit, on a vu pire !

Par pure flemmardise, nous allons nous restaurer au McDo situé à côté de l'hôtel. De retour dans la chambre, nous coupons la clim' car il faut choisir entre avoir frais et dormir !

Ramada by Wyndham

Situé sur la Route 66, ce motel typiquement américain offre un excellent rapport qualité/prix. A 50$, la chambre est propre, spacieuse et bien équipée. En revanche, mieux vaut ne pas avoir le sommeil léger car la clim' est bruyante ! Autres nuisances sonores : la ligne de chemin de fer qui passe juste derrière l'hôtel et le va-et-vient des poids lourds sur le parking d'en face. Un conseil : demandez une chambre qui donne sur la cour intérieure et la piscine. Bon accueil et petit-déjeuner continental offert. A noter que l'hôtel dispose d'une machine à glace, très pratique pour remplir la glacière avant de prendre la route !

Réservation ici : Ramada by Wyndham

Miles parcourus : 270 (432 km)

Sunrise : 06h01 

Sunset : 19h37