Drapeau de la France
Dimanche 29 Mai 2011
La Soufrière - Chutes du Carbet

Pour ce 5ème jour en Guadeloupe, nous avons prévu de gravir le point culminant de l'île : le volcan de La Soufrière

Pour cela, direction la commune de Saint Claude et plus précisément le lieu dit "Les Bains Jaunes" situé à 950m d'altitude. Nous y garons la voiture et démarrons la randonnée à 9h15.

La première partie du chemin traverse la forêt tropicale.

Après 1/2h de marche dans la jungle, nous atteignons la Savane à Mulets (1142m) où nous découvrons enfin le sommet du volcan ! Pourvu que le temps se dégage lors de notre ascension...

L'humidité permanente permet à de nombreuses plantes tropicales de s'épanouir sur les flancs du volcan.

La dernière partie du chemin se fait plus escarpée, nous devons parfois nous aider des mains pour progresser.

Après 1h45 d'ascension, nous atteignons le sommet de la Soufrière (1467m) ! En revanche, nous sommes dans les nuages...

Lorsque le vent chasse enfin les nuages, nous découvrons le sommet percé de plusieurs bouches éruptives qui dégagent des fumerolles. Actuellement en phase de "repos éruptif", la dernière éruption de la Soufrière remonte à 1977.

Nous nous approchons du gouffre Tarissan au fond duquel un lac d'acide en ébullition émet un panache de vapeurs soufrées. Quand le vent tourne, une odeur d'œuf pourri nauséabonde emplit l'air et nous fait suffoquer !

Nous profitons d'une éclaircie pour nous rapprocher du cratère sud.

Malheureusement, nous ne pouvons pas aller au-delà de ces barrières en raison de l'activité importante de cette bouche éruptive. Il faut dire que le bruit infernal qui s'en échappe ne donne pas envie de s'en approcher...

Après être resté près d'une heure à explorer le sommet sous une météo changeante, nous décidons de revenir sur nos pas. Les environs du chemin sont colonisés par des ananas-rouge montagne, une espèce endémique des Antilles.

Une fois redescendus, nous constatons que la météo au sommet s'est considérablement améliorée. Sachez qu'en général, il vaut mieux gravir la Soufrière le matin pour bénéficier d'un temps dégagé. Force est de constater que ce n'est pas une science exacte !

Un joli colibris huppé accepte de se poser un instant pour une photo souvenir.

Retour aux Bains Jaunes à 14h00 où nous aurions bien aimé piquer une tête dans cette source chaude à 26°C. Mais n'ayant pas pris nos maillots, nous nous contentons d'y tremper les pieds ce qui est tout de même très agréable après cette belle randonnée !

Après une pause repas bien méritée, nous mettons le cap à l'est vers les plus hautes chutes de Guadeloupe. 50 min plus tard, nous voici arrivés. La balade permettant d'y accéder emprunte plusieurs ponts et passerelles noyés sous une végétation luxuriante.

Voici les 2èmes chutes du Carbet. Hautes de 110m, elles sont absolument somptueuses ! Lors de notre visite, il n'était pas possible de s'en approcher davantage car le chemin a été emporté par un éboulement. Pour info, les chutes du Carbet sont une succession de 3 cascades : la première (115m) et la troisième (20m) sont accessibles via un long sentier escarpé.

De retour à la résidence, nous passons la soirée autour de la piscine en compagnie d'autres vacanciers que nous avons rencontrés lors de notre ascention de la Soufrière. Au programme, dégustation de rhums et punch locaux ^^

Résidence Pommes Cannelles

La résidence Pommes Cannelles propose un ensemble de studios (2 personnes) et de bungalows (4 à 5 personnes) entièrement équipés, indépendants et spacieux situés face à la mer des Caraïbes. Notre studio comprend une chambre climatisée avec lit double et TV, une salle de bain avec douche, une cuisine entièrement équipée ouverte sur l'extérieur, ainsi qu'une terrasse avec vue sur la mer. Les bungalows sont situés au cœur d'un grand jardin tropical offrant une vue imprenable sur la mer des Caraïbes. Source chaude naturelle située à une centaine de mètres de la propriété, piscine et bar en libre accès. Le tout à un prix défiant toute concurrence (50€ la nuit !).

Réservation ici : Résidence Pommes Cannelles

 

Distance parcourue : 113 km

Temps de route : 2h30

Météo : orageux le matin, puis ensolleillé et chaud