Drapeau de la France
Lundi 30 Mai 2011
Grand cul-de-sac marin - Sainte Anne

Réveil à 7h00. Ce matin, nous avons rendez-vous à Sainte Rose située au nord de Basse-Terre. Après 1h de route, nous rejoignons l'embarcadère où nous attend Jean-Eudes, le guide que nous avons choisi pour visiter la réserve naturelle de Grand cul-de-sac marin. Nous embarquons sur un zodiac accompagnés de 4 autres personnes direction la mangrove.

En approchant, nous découvrons une colonie d'aigrettes ayant élu domicile sur ce palétuvier. Jean-Eudes nous explique que la mangrove est une véritable nurserie pour les oiseaux de mer sédentaires ou migrateurs.

Nous nous enfonçons dans la mangrove en remontant la rivière Moustique. Pourvu que le nom ne soit qu'une simple coïncidence !

Notre guide nous explique que c'est dans cet enchevêtrement inextricable que se cachaient les esclaves fugitifs autrefois.

La mangrove constitue une barrière naturelle efficace face à la montée des océans et autres catastrophes naturelles telles que les cyclones et les tsunamis. Malheureusement, les forêts de mangroves ont été réduites de 25% dans le monde et certaines zones côtières fragiles sont désormais menacées. La réserve naturelle de Grand cul-de-sac marin a pour objectif le maintient et la préservation de ce précieux écosystème.

Nous prenons ensuite le large direction le lagon et ses magnifiques eaux turquoises.

Nous sommes surpris par la présence de palétuviers au beau milieu du lagon !

Jean-Eudes profite de la faible profondeur de l'eau pour arrimer le zodiac et nous présenter la faune marine.

Après avoir côtoyé étoiles de mer, oursins, concombres de mer et autres crustacés, notre guide nous amène sur la grande barrière de corail. Longue de 25 km, c'est le spot parfait pour une séance de snorkeling !

Après 30 minutes passées dans cet aquarium géant, nous reprenons la mer et accostons sur l'îlet La Biche où Jean-Eudes possède une case plutôt précaire. L'endroit est paradisiaque, nous avons l'impression d'être seuls au monde...

Le maître des lieux nous offre un verre de punch de sa cuvée personnelle ^^

Pendant que nous sirotons notre cocktail, de petits poissons viennent nous chatouiller les orteils !

Retour à Sainte Rose à 12h00. Nous avons été enchantés par la découverte de cette réserve naturelle qui recèle un formidable écosystème. Les explications de Jean-Eudes, qui connaît le lagon comme sa poche, y sont aussi pour beaucoup !

Il est temps de nous mettre en quête d'un restaurant pour ce midi. Sur les conseils du Petit Futé, nous nous arrêtons dans une paillote située en bord de route où nous dégustons un délicieux poulet boucané - frites pour 8€/pers.

Ensuite, nous prenons la direction de Grande-Terre et de sa plage emblématique Sainte Anne. Au programme : cocotiers, sable blanc et farniente !

Résidence Pommes Cannelles

La résidence Pommes Cannelles propose un ensemble de studios (2 personnes) et de bungalows (4 à 5 personnes) entièrement équipés, indépendants et spacieux situés face à la mer des Caraïbes. Notre studio comprend une chambre climatisée avec lit double et TV, une salle de bain avec douche, une cuisine entièrement équipée ouverte sur l'extérieur, ainsi qu'une terrasse avec vue sur la mer. Les bungalows sont situés au cœur d'un grand jardin tropical offrant une vue imprenable sur la mer des Caraïbes. Source chaude naturelle située à une centaine de mètres de la propriété, piscine et bar en libre accès. Le tout à un prix défiant toute concurrence (50€ la nuit !).

Réservation ici : Résidence Pommes Cannelles

 

Distance parcourue : 160 km

Temps de route : 3h20

Météo : ensoleillé, chaud