Samedi 19 Août 2017
Akureyri > Hvammstangi

Nous ouvrons les yeux à 7h45 et constatons avec joie que le soleil a refait son apparition ! Ce matin, nous prenons notre temps car, à part la visite d'Akureyri, le restant de la journée sera consacré à la route.

Il est 10h30 lorsque nous nous garons sur le port d'Akureyri, juste à côté du quai où un paquebot fait escale.

Surnommée "la capitale du Nord", Akureyri affiche les mêmes ambitions culturelles et touristiques que Reykjavik. D'ailleurs le HOF, son centre de concert et de conférence, n'a rien à envier à l'Harpa !

Nous déambulons dans le centre-ville essentiellement composé de boutiques de décoration scandinave et de marques de prêt-à-porter islandaises. La rue est calme, les rares personnes que nous croisons sont des touristes.

Nous passons devant le restaurant Rub23 avec lequel nous avions hésité la veille.

Emblème de la ville, Akureyrarkirkja dresse ses 2 hautes flèches sur la petite colline dominant le centre-ville. Construite en 1940, la cathédrale est réputée pour ses vitraux du 15ème siècle et sa maquette de bateau suspendue. Malheureusement, nous ne pouvons pas la visiter car elle est fermée.

Depuis le parvis, nous avons une vue imprenable sur le centre-ville et le port.

Puis nous remontons une rue bordée de jolies maisons pour nous rendre au jardin botanique.

Situé sur les hauteurs d'Akureyri, le jardin botanique se visite gratuitement.

Établi dans un parc de 3,6 hectares, ce jardin compte 6000 espèces de fleurs, d'arbres et de plantes du monde entier. Environ 400 espèces sont endémiques.

Niché au cœur du jardin, le moderne café Björk invite à la détente.

Construit en 2012, son architecture avant-gardiste mêle verre, bois et béton.

Ces lupins sont les seuls que nous verrons en fleur durant notre séjour. En effet, cette plante emblématique de l'île ne fleurit qu'en juin-juillet.

Nous terminons notre visite à 12h00. Ce jardin botanique est une très belle découverte, nous en avons pris plein les yeux !

Nous redescendons vers le port où se dresse une sculpture de drakkar : Sigling. Celle-ci nous fait grandement penser au Solfar de Reykjavik et pour cause, il s'agit du même sculpteur !

Alors que nous longeons l'avenue principale, nous immortalisons un de ces fameux feux de signalisation. Comme vous pouvez le constater, ce n'est pas un banal feu rouge qui s'allume mais un cœur ! Ces derniers sont apparus en 2008, au plus fort de la crise, pour rendre le sourire aux habitants.

Nous reprenons la voiture à 12h45. Avant de quitter Akureyri, nous faisons un détour par le quartier Budargil, célèbre pour ses maisons colorées.

Puis nous prenons la route direction la Christmas House située à 12km d'Akureyri. Présentée comme la maison du Père Noël, nous sommes impatients de découvrir cette charmante maisonnette ! Seulement une fois sur place, nous déchantons : décoration kitch, musique entêtante, stand de gaufres, vente de souvenirs n'ayant rien à voir avec Noël... Bref, nous faisons rapidement demi-tour, déçus par ce manque d'authenticité.

A 14h00, nous prenons la route 1 direction la péninsule de Vatnsnes.

1h30 plus tard, nous marquons un arrêt à l'église de Vidimyrikirkja datant de 1834. Après un rapide pique-nique, nous entreprenons de visiter cette ravissante bâtisse à toit de tourbe mais les 8€/personne nous en dissuadent !

Nous reprenons la route direction la ferme de Glaumber où nous arrivons 10min plus tard.

Il s'agit de l'une des plus belles fermes traditionnelles d'Islande. Construite en 1878, la ferme de Glaumber se compose d'une quinzaine de bâtiments en tourbe.

L'église jouxtant la ferme a été construite à la gloire des marins-pêcheurs.

Sur le domaine se trouvent 2 maisons en bois : Askaffi (1886) et Gilsstofa (1849). La première, en bois gris et toit de tourbe, abrite une boutique de souvenirs. La seconde, en bois jaune, renferme une exposition permanente sur la vie dans les fermes d'autrefois.

Nous reprenons la route après 1/2 de visite.

A 17h30, nous arrivons sur la péninsule de Vatnsnes. A partir de là, l'asphalte laisse place à une piste gravillonneuse.

Nous marquons un 1er arrêt à Borgarvirki, une ancienne cheminée volcanique ayant servi de forteresse.

Du haut de cette crête rocheuse, nous avons une vue imprenable sur les environs.

1/2h plus tard, nous nous garons sur un petit parking et empruntons un chemin rejoignant le bord de mer. Au bout de 200m surgit l'arche de Hvítserkur. Selon la légende, cette étonnante arche de basalte de 15m serait un troll surpris par le lever de soleil. En réalité, il s'agit du vestige d'une fissure remplie de lave.

Seb se rend sur la plage pour photographier l'arche de plus près. Le sentier pour s'y rendre est périlleux et après 2 glissades, je décide de rester en haut.

Nous poursuivons notre tour de la péninsule en direction d'Illugastadir, réputée pour l'observation des phoques. Pour info, ce site privé (qui fait également office de camping) n'ouvre qu'à partir du 20 juin. 

Nous empruntons un sentier balisé pour nous rendre sur le rivage malheureusement, aucun phoque à l'horizon... C'est la marée haute et ces derniers sont uniquement visibles à marée basse, lorsqu'ils viennent se prélasser sur la plage.

En revanche, l'endroit est peuplé de sternes arctiques.

Cet oiseau migrateur détient le record absolu de distance parcourue dans le monde animal. Chaque année, il effectue un aller-retour de l'Arctique jusqu’à l'Antarctique soit un trajet de 38 000km ! La sterne vole de ce fait 8 mois par an. Au cours de sa vie, un individu parcourra environ 800 000km, soit une distance équivalente à un aller-retour sur la Lune !

La sterne arctique a la particularité de pondre ses œufs à même le sol. Durant la période de nidification, elle peut se montrer agressive envers l'homme et lui asséner des coups de bec sur la tête si celui-ci s'aventure trop près de son nid ! Nous surveillons donc du coin de l’œil ces élégants oiseaux qui virevoltent au-dessus de nos têtes ^^

A 20h00, alors que nous nous dirigeons vers notre gîte, nous remarquons un panneau indiquant une curiosité : le rocher d'Anastadastapi. Pour nous y rendre, nous traversons un champ...

... sous le regard attentif de cette brebis et de son petit !

A cette heure, la lumière vient sublimer cette aiguille rocheuse.

Nous reprenons la route et arrivons 1/4h plus tard dans la petite ville d'Hvammstangi où nous avons réservé un chalet pour la nuit. Avant notre arrivée, nous avons reçu un e-mail nous indiquant le code à composer pour récupérer les clés dans un boîtier.

Nous entrons et découvrons un chalet tout confort avec salle de bain intégrée s'il vous plaît !

Le soir, nous déclenchons l'alarme incendie en faisant cuire des saucisses ! Les occupants des autres chalets nous regardent, grand moment de solitude... Sauf que, quelques minutes après, d'autres alarmes se mettent en route ! Prudence donc si vous louez ces chalets, le détecteur incendie est chatouilleux !

 

Le ciel étant particulièrement dégagé, nous espérons voir des aurores boréales cette nuit car la saison d'observation vient de commencer ! L'application "My Aurora Forecast" indique un indice élevé pour cette nuit donc Seb active les notifications avant de se coucher.

A 2h00 du matin, le téléphone sonne : nous nous ruons dehors et observons le ciel à la recherche des aurores boréales. Malheureusement, celles-ci ont lieu entre le sud de l'île et le nord de l’Écosse. Déçus, nous nous recouchons...

Distance parcourue : 319km

Distance parcourue sur piste : 73km

Sunrise : 05h06

Sunset : 21h32

Hvammstangi Cottages

Situé en bordure de la ville dans un environnement calme, cet établissement est parfait pour se ressourcer après une visite de la péninsule de Vatnsnes. D'une superficie de 21m², ces 9 cottages tout confort avec télévision, cuisine équipée et salle de bain privative, peuvent accueillir jusqu'à 5 personnes. Barbecue commun et aire de jeux. Bref, une bonne découverte !

Réservation ici : Hvammstangi Cottages