Mercredi 23 Août 2017
Arnarstapi > Keflavik > Paris

Réveil à 9h30. Ce matin, c'est grasse mat' car la journée sera longue jusqu’à notre vol retour prévu à 1h05 du matin. Nous répartissons nos affaires dans les valises et quittons le gîte à 11h00 sous un soleil radieux !

Pour démarrer la journée, nous allons suivre le sentier qui longe la côte rocheuse d'Arnarstapi.

Ces falaises sont constituées de colonnes de basalte où nichent de nombreux oiseaux marins.

A certains endroits, des colonnes basaltiques se sont effondrées créant de véritables gouffres. Il vaut mieux regarder où l'on met les pieds !

De nombreux oiseaux ont trouvé refuge dans ces puits où ils sont à l'abri du vent et des prédateurs. Nous restons un moment à observer le ballet des mouettes tridactyles qui ramènent de la nourriture à leurs petits.

Avec ce temps estival, marcher le long de cette côte déchiquetée est très agréable.

Le clou de cette balade est sans conteste l'arche de basalte Gatklettur. D'une forme circulaire quasi-parfaite, elle est absolument sublime !

Après 1/2h de marche, nous revenons vers le parking. En chemin, nous longeons ce lac où se reflète la montagne pyramidale du Stapafell. Haut de 526m, ce sommet domine le village d'Arnarstapi.

A 12h00, nous prenons la route avec l'objectif d'aller tutoyer les sommets et plus particulièrement celui du Snæfellsjökull. Pour s'en approcher, nous empruntons la piste F570 qui débute juste à la sortie du village. Cette dernière est rarement ouverte avant juillet pour fermer généralement début octobre (tout dépend de la neige !). Évidemment, elle n'est accessible qu'aux véhicules 4x4.

Nous prenons rapidement de l'altitude jusqu’à dépasser le Stapafell !

Culminant à 1446m, le Snæfellsjökull domine l'extrémité de la péninsule. Ce grand volcan est recouvert d'une calotte glaciaire de 11km² qui, sous l'effet du réchauffement climatique, tend à rétrécir. Malgré les nombreuses coulées de lave présentes sur ses flancs, sa dernière éruption remonte à 1700 ans. Pour l'anecdote, c'est au sommet de ce volcan que Jules Verne situa l'entrée du centre de la terre dans son roman "Voyage au centre de la Terre" !

Au bout de 20min d’ascension, nous parvenons au point culminant de la piste. Nous garons la voiture et décidons de nous aventurer sur un sentier qui part en direction du volcan.

10min plus tard, nous atteignons ce promontoire où la vue est splendide !

Des randonneurs sont en approche du sommet (pointe de gauche). A cause des crevasses, l’ascension est seulement possible avec un guide. Sachez qu'il est également possible de faire une balade sur le glacier en motoneige.

D'ici, nous avons une vue imprenable sur cette péninsule volcanique bordée de part et d'autre par l'océan.

De retour à la voiture, nous reprenons la piste qui descend jusqu'à la côte nord. A 13h30, la petite ville côtière d'Ólafsvík est en vue.

Cette bourgade ne vaut pas forcément le détour si ce n'est pour son église moderne consacrée en 1967.

Nous poursuivons notre route et une dizaine de kilomètres plus loin, nous dénichons une aire de pique-nique à la situation idéale ! D'un côté, nous avons une vue sur le majestueux Snæfellsjökull...

...de l'autre, nous sommes à quelques mètres de l'océan.

Après cette pause repas ensoleillée, nous reprenons la voiture et très vite, nous bifurquons sur la route 579. Cette dernière permet de se rendre à l'extrémité de la péninsule.

1er arrêt à Skardsvík, l'une des rares plages de sable blond d'Islande.

A partir de ce point, la route goudronnée se transforme en une piste sinueuse assez cassante. Après 10min de secousses ininterrompues, nous atteignons le phare de Svörtuloft.

Des pontons aménagés permettent de rejoindre les falaises de Saxhólsbjarg, réputées pour l'observation des oiseaux marins.

Après 1/4h sur place, nous reprenons la piste jusqu’à la pointe d'Öndverdarnes où nous découvrons ce petit phare orangé. Nous préférons ne pas emprunter le chemin côtier et continuer notre tour de la péninsule car il est déjà 15h00 et la journée est loin d'être finie...

De retour sur la route principale, nous passons à proximité du petit volcan Saxhólar mais, ayant déjà exploré le Grábrók hier, nous zappons cette visite.

Après 1/2h de route, nous arrivons à la belle plage de Djúpalónssandur où des jeunes mariés sont en pleine séance photo. Il est vrai que le cadre s'y prête à merveille !

Arrêt suivant au grand phare de Malariff situé près des falaises de Lóndrangar. Côté température, celle-ci n'a jamais été aussi élevée de notre séjour avec un improbable 18°C !

Sur son versant sud, le Snæfellsjökull n'est presque pas enneigé. En revanche, on remarque bien les coulées de lave successives qui ont dévalées ses flancs.

L'étape suivante nous amène à 28km de là, précisément à la ravissante petite église de Búdakirkja. Actuellement en cours de restauration, cette église toute en bois fut construite en 1847.

Située non loin de la route principale, la cascade de Bjarnarfoss mérite amplement un arrêt photo ! Dévalant de 80m la falaise, elle termine sa course au milieu de colonnes basaltiques.

Notre dernière visite de la péninsule nous conduit jusqu'à l'anse de Ytri Tunga où nous arrivons à 16h45. Réputée pour l'observation des phoques, nous espérons avoir plus de chance que sur la péninsule de Vatnsnes !

Après une courte marche, nous nous installons sur des rochers situés au milieu de cette lagune. Nous ne tardons pas à apercevoir juste en face un 1er phoque tranquillement installé sur un matelas d'algues !

Observer ces adorables mammifères marins dans leur environnement naturel est un vrai régal !

A côté de nous, des eiders sont en pleine sieste sous la surveillance d'un huîtrier pie !

A mesure que la marée remonte, certains phoques se rapprochent de nous pour se mettre au sec.

A 17h30, nous devons nous résoudre à quitter nos amis car le timing de cette fin de journée est serré ! Afin de terminer ce voyage en beauté, nous avons réservé nos entrées au célèbre Blue Lagoon ce soir à partir de 20h00. Le GPS nous indique 2h45 de route donc, pas une minute à perdre, nous sautons dans le Duster !

Sur la route, nous passons à proximité du cratère Eldborg dont la silhouette est facilement reconnaissable.

Après 2h15 de route, nous arrivons chez Gangleri Outfitters pour y déposer nos sacs de couchage. Comme lors de notre arrivée, la restitution ne prendra que quelques minutes !

Nous reprenons aussitôt la voiture et parcourons à un bon rythme les 50km qui nous séparent du Blue Lagoon.

Arrivée sur place à 20h30. Malgré l'heure tardive, le parking est encore bondé de monde. Nous espérons que ce ne sera pas la foule dans le bassin...

Après 10min d'attente, une hôtesse nous remet un bracelet permettant à la fois de verrouiller le casier et de régler d'éventuelles consommations (non incluses dans le forfait de base à 6100 ISK/pers). L'organisation est top, les vestiaires sont immenses et offrent la possibilité de se doucher en privé ou à l'islandaise ^^

Puis nous découvrons enfin l'immense bassin d'eau chaude du Blue Lagoon ! Bonne surprise, malgré la fréquentation, l'endroit est assez vaste pour ne pas avoir la sensation d'être les uns sur les autres. Après cette journée chargée, se prélasser dans cette eau à 39°C d'un bleu laiteux est un véritable délice !

L'immense bassin regorge de zones à découvrir : grotte en pierres de lave, cascades, bassins privatifs, rivière à contre-courant, etc... De quoi s'occuper et se prélasser durant quelques heures ! Nous ne résistons pas à l'envie de commander 2 boissons au bar situé au beau milieu du bassin. Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de trinquer dans un tel cadre !

Nous sommes ravis d'avoir choisi ce créneau horaire car le bassin se vide peu à peu de ses visiteurs et l'ambiance devient plus apaisante. A cette heure, la couleur du ciel se confond avec celle de l'eau et la vapeur qui s'en échappe crée une ambiance presque mystique...

A 22h00, il fait quasiment nuit noire. Avec ce ciel dégagé, nous espérons secrètement apercevoir une aurore boréale malheureusement, le site ferme et les maîtres-nageurs nous demandent de sortir du bassin.

Malgré son côté ultra-touristique, nous avons été véritablement charmés par le Blue Lagoon ! Sans doute que notre visite aux dernières heures de la journée y aura été pour quelque chose...

Déjà 22h30, nous ne perdons pas une seconde et ramenons la voiture chez Lava Auto situé à 20km d'ici. Sur place, l'agent de garde est absent et nous devons attendre qu'il rentre de l'aéroport. Nous n'avons même pas eu le temps de laver la voiture qui est dans un piteux état ! Nous nous excusons auprès de l'agent qui nous répond qu'il n'y a pas de problème. Petit pincement au cœur au moment de rendre notre Duster après presque 3 semaines de bons et loyaux services...

La personne de l'agence nous dépose ensuite à l'aéroport de Keflavík où nous nous enregistrons auprès d'Icelandair à 00h25, juste avant la fermeture du comptoir !

N'ayant rien mangé ce soir, nous profitons de la 1/2h restante pour prendre un encas dans le très coloré terminal !

Nous décollons comme prévu à 1h05 sur un Boeing 757-200. 3h20 plus tard, nous atterrissons à Roissy-Charles-de-Gaulle à 6h20 au terme d'un vol calme.

Fin de ce fabuleux voyage sur l'île de feu et de glace.

Distance parcourue : 364 km

Distance parcourue sur piste : 30km

Sunrise : 05h47

Sunset : 21h15