Lundi 7 Août 2017
Sandgerdi > Thingvellir

Réveil en douceur à 7h30 au terme d'une nuit calme mais étrangement lumineuse. Il faut dire qu'en cette saison, la nuit ressemble davantage à un long crépuscule : dès 3h30 du matin, il fait déjà grand jour ! Quant aux stores occultant, ils sont d'une efficacité discutable...

Passage par la salle de bain où nous retrouvons l'eau chaude à la délicate odeur d’œuf... C'est toujours aussi surprenant, surtout de bon matin !

Une fois prêts, nous embarquons notre glacière dans la salle commune pour y prendre le petit-déjeuner. Par chance, nous sommes les premiers arrivés donc nous avons la cuisine pour nous tous seuls ! Cette dernière est très bien équipée avec frigos, bouilloire, grille-pain, micro-ondes, etc... Un conseil : en Islande, déchaussez-vous à chaque fois que vous entrez dans une partie commune.

Au menu du petit-déjeuner, beignets et donuts aux couleurs de l'Islande s'il vous plaît !

A 9h30, nous chargeons le Duster et déposons les clés de la cabane dans la boîte aux lettres. Puis, nous prenons la route avec l'ambition de faire le tour de la péninsule de Reykjanes. Ce matin, le vent s'est levé mais le soleil est au rendez-vous.

10min plus tard, nous apercevons une petite église depuis la route. Nous décidons de nous arrêter. Voici Hvalsneskirkja dont les murs en pierre de lave contrastent avec son clocher haut en couleur.

Quelques kilomètres plus loin, le paysage change radicalement. Le ruban d'asphalte se fraie un chemin à travers une immense coulée de lave. Nous sommes dans la zone dite "des cent cratères".

A 10h45, nous nous garons sur le parking de Brú Milli Heimsálfa littéralement "le pont entre 2 continents". Cette faille symbolise, d'un point de vue géologique, la séparation de 2 plaques tectoniques : à gauche l'Europe, à droite l'Amérique. Chaque année, ces plaques s'écartent de 2cm !

Nous partons ensuite explorer les environs.

A 11h00, nous reprenons la voiture direction la zone géothermique de Gunnuhver où nous arrivons 20min plus tard.

Attention, nature hostile ! Un panneau indique que la température de cette fumerolle peut atteindre les 100°C. C'est donc prudemment que nous avançons vers cet énorme nuage de vapeur, au bruit assourdissant et à la forte odeur de soufre. 

Initialement, je voulais photographier ma moitié devant la fumerolle mais une rafale de vent en a décidé autrement !

Ici, les minéraux offrent au sol des teintes incroyables.

Au loin, nous apercevons le phare de Reykjanesviti.

Ce phare a été construit sur le promontoire de Baejarfell en 1907 pour succéder à celui de 1887, détruit par un séisme. Nous décidons d'y monter afin d'avoir une vue sur les alentours.

Lorsque nous arrivons au sommet, le vent souffle tellement que nous peinons à stabiliser l'appareil pour prendre une photo ! D'ici, nous apercevons la centrale géothermique de Reykjanes et le site de Gunnuhver.

Nous laissons la voiture sur le parking et nous nous dirigeons vers les falaises de Reykjanesta.

Au large, nous apercevons l'île d'Eldey. Apparu suite à une éruption volcanique sous-marine en 1783, ce gros rocher abrite la plus  importante colonie de fous de Bassan au monde (70 000 individus).

Nous sommes de retour sur le parking à 13h00. Nous reprenons la route direction le lac Graenvatn. Lorsque nous arrivons, nous sommes émerveillés par cette incroyable couleur turquoise.

Je teste le camouflage de ma doudoune !

Nous profitons de ce magnifique spot pour pique-niquer, bien à l’abri derrière le Duster, car ça souffle fort !

Puis direction le champ géothermique de Seltun situé à 5min d'ici. A l'entrée, des panneaux indiquent que la température du sol peut atteindre 100°C par endroit donc il est interdit de sortir des sentiers aménagés.

Une forte odeur de soufre se dégage de cette zone remplie de fumerolles et de mares de boue en ébullition. Ça dégage les narines !

Seltun est un site géothermique particulièrement actif. En octobre 1999, la zone toute entière a été soufflée par une explosion de vapeur et les installations touristiques furent détruites. Peu rassurant de savoir que l'on marche sur une véritable cocotte-minute qui peut exploser à tout moment !

La balade sur les pontons terminée, nous décidons de nous rendre en haut de la montagne d'où s'échappent de grosses fumerolles.

La grimpette n'est pas longue mais ça monte dur !

Une fois en haut, nous devons être prudents car il n'y a aucun balisage et le sol fume de toute part.

D'ici, nous jouissons d'une vue imprenable sur les environs et, plus particulièrement, sur le magnifique lac Graenvatn.

De retour au parking, nous allons à la rencontre des fameux chevaux islandais. Ce petit cheval, robuste et affectueux, est une véritable fierté nationale. Amenés par les Vikings dans les années 900, ils n'ont jamais subi de croisement. Aujourd'hui, on compte plus de

90 000 chevaux sur l'île ! Pour la petite histoire, sachez qu'un cheval islandais qui participe à un concours à l'étranger ne peut plus revenir sur l'île. Son cavalier est contraint de le laisser sur place !

Je leur trouve une certaine ressemblance capillaire...

Puis nous reprenons la voiture direction le lac Kleifarvatn où nous arrivons 5min plus tard.

Selon une croyance islandaise, cet endroit serait habité par un cousin du monstre du Loch Ness. Nous avons bien cherché mais pas la moindre créature bizarre à l'horizon. Seule certitude : le contraste entre ce lac bleu profond et ses rives de sable noir, est de toute beauté.

A 16h00, je laisse le volant à Nella direction le parc national de Thingvellir situé à 70km d'ici.

1h plus tard, nous y sommes. Mais avant d'aller explorer les lieux, nous décidons de récupérer les clés de notre cottage situé à 5min du parc. Sur place, nous découvrons 4 magnifiques chalets bénéficiant d'une vue incroyable sur le lac Thingvallavatn !

L'intérieur, équipé tout confort, est meublé avec goût. Et puis, quelle vue... On a presque du mal à se motiver pour repartir à Thingvellir tellement on se sent bien ici !

Après cette petite pause, nous arrivons au parc national de Thingvellir à 18h30. Sur le parking, nous découvrons ce véhicule optimisé pour les pistes islandaises !

La vue depuis le promontoire du visitor center est splendide. A gauche, la rivière Öxara se déverse dans le lac Thingvallavatn. D'une superficie de 84km², c'est le plus grand lac naturel d'Islande.

Géologiquement parlant, nous sommes ici au bord d'une plaine d'effondrement. A cet endroit, les plaques américaine et eurasienne sont  distantes de 5km. Pour information, sachez qu'elles s'éloignent de 5mm par an !

Thingvellir est également un lieu chargé d'histoire. C'est ici même que fut fondé le 1er parlement au monde, en l'an 930.

Pour y descendre, il faut suivre un chemin qui s'engouffre au cœur d'une immense faille : Almannagjá.

Nous avons bien fait de venir en fin d'après-midi : il n'y a plus personne et la lumière est particulièrement belle à cette heure.

L'emplacement de l'Althing (l'ancien parlement) est situé juste à gauche contre la falaise. Ce lieu est classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2004.

Nous poursuivons cette agréable balade dans un environnement fait de petits ruisseaux entrecoupés par de profondes failles, dont certaines sont remplies d'une eau cristalline. Celle-ci répond au doux nom de Flosagjá.

La maison située juste à côté de la petite église n'est autre que la résidence de campagne du Premier Ministre islandais. Étonnant de pouvoir pénétrer sur la propriété en toute liberté !

Sur le chemin du retour, nous croisons des oies sauvages qui ne sont manifestement pas heureuses de nous voir.

L'une d'elles essaye de nous faire fuir mais à la vue de mon pas décidé et de ma doudoune bleu flashy, le pleutre animal préfère prendre la fuite !

Retour au cottage à 20h00 où nous prenons un apéritif bien mérité devant la baie vitrée. Nous restons une bonne partie de la soirée à profiter de la vue et même d'assister au levé de la lune se reflétant sur le lac.

Distance parcourue : 190km

Sunrise : 04h58

Sunset : 22h08

Lake Thingvellir Cottages

Situés à 2 pas du parc national de Thingvellir, ces chalets tout confort bénéficient d'une vue exceptionnelle.

Cuisine équipée, salle de bain et lit double (rare en Islande !). La propriétaire est réputée pour son accueil chaleureux malheureusement, nous sommes arrivés un jour de fête nationale donc nous n'avons eu droit qu'à une visite expresse.

Réservation ici : Lake Thingvellir Cottages