Mardi 8 Août 2017
Thingvellir > Skeida og Hrunamannavegur

Réveil à 9h30 après un sommeil encore quelque peu perturbé par la lumière du jour. Une chose est sûre, l'achat de masques de nuit ne sera pas un luxe !

Ce matin, le ciel est gris et la météo annonce une dégradation pluvieuse en cours de journée. Nous prenons le temps de petit-déjeuner et profitons de nos derniers moments dans ce magnifique cottage.

Nous quittons les lieux à 11h00, non sans un petit pincement au cœur... Direction à nouveau le parc national de Thingvellir.

10min plus tard, nous nous garons sur le parking déjà bien rempli. Le ciel devient de plus en plus menaçant donc nous troquons nos doudounes pour des vestes imperméables. La balade est courte mais sait-on jamais...

Après quelques minutes de marche, nous atteignons l'une des principales curiosités de Thingvellir :la cascade d'Öxararfoss. Seb en profite pour tester son filtre ND1000 qui permet de réaliser de longs temps de pause même en plein jour. Ce 1er essai est plutôt concluant !

La rivière Öxara poursuit son chemin au cœur d'une faille verdoyante.

Nous reprenons la voiture à 11h30 direction la faille immergée de Silfra, réputée comme étant l'un des meilleurs spots de plongée au monde. D'une température constante de 3°C, l'eau est filtrée par les roches volcaniques ce qui lui confrère une limpidité exceptionnelle. 

Sous l'eau, la visibilité est possible jusqu'à 100m ! Malheureusement, lorsque nous arrivons le parking est saturé. Après réflexion, nous décidons de zapper ce point d'intérêt car difficile d'apercevoir des reflets bleutés avec ce ciel gris !

Nous quittons Thingvellir direction le cratère Kerid situé à 45km de là. L'entrée est payante, nous réglons 400 ISK chacun. Ce cratère de 55m de profondeur est rempli par une eau vert émeraude qui contraste avec ses pentes rougeoyantes. Sa dernière éruption remontant à 6500 ans, ce volcan est considéré comme éteint.

Nous empruntons le chemin qui permet d'en faire le tour.

Le vent souffle de plus en plus fort et quelques gouttes commencent à tomber. Pas évident de garder les yeux ouverts pour la photo !

Nous faisons le tour du cratère en 20min. Cette courte balade est accessible à tous et offre un beau panorama.

Nous quittons Kerid direction la cathédrale de Skalholt où nous arrivons à 13h30. Il pleut et le thermomètre indique 10°C...

Situé au beau milieu de nulle part, le village de Skalholt fut le siège du diocèse d'Islande de 1056 à 1797. Plusieurs églises y ont été successivement construites puis détruites suite à diverses catastrophes (incendies, séismes, etc...). La cathédrale actuelle fut érigée en 1963, lorsque l'Islande, tout juste indépendante, décida de faire revivre ce lieu hautement symbolique.

Une fois de plus, nous sommes surpris par l'extrême sobriété de l'intérieur. Au-dessus de l'autel, point de statue ni de dorure, seule cette mosaïque du Christ habille le mur.

Moyennant 300 ISK, il est possible d’accéder à la crypte où se trouve le sarcophage de Pals Jonsson, l'un des premiers évêques de Skalholt (1155 - 1211).

A gauche de la cathédrale se trouve la réplique d'une chapelle à toit de tourbe. Elle est construite sur les ruines de l'originelle, détruite en 1527 par un incendie.

Nous reprenons la route à 13h50 pour nous rendre à l'un des secrets les mieux gardés d'Islande : Bruarfoss.

En chemin, nous tombons sur ces adorables boîtes aux lettres ^^

Un conseil : ne comptez pas sur les guides pour vous rendre à Bruarfoss car ce lieu n'est mentionné nulle part ! Pour s'y rendre, il faut revenir sur la route 37 puis bifurquer à gauche entre Laugarvatn et Geysir. Nous pénétrons alors dans une sorte de lotissement où seul un chemin est accessible, les 2 autres étant fermés par des barrières (retenez bien, ça a son importance pour la suite...). Pour nous orienter dans ce labyrinthe, nous nous aidons de cette carte dénichée sur un forum islandais.

Malgré cela, difficile de circuler car la plupart des chemins mènent à des propriétés privées. Au bout de 20min, nous trouvons enfin un semblant de parking situé près de la rivière.

Nous débutons la marche à 14h45 sous une fine pluie et 8°C. Un rêve en plein mois d'août ^^

Pour atteindre Bruarfoss, nous devons longer la rivière jusqu'à un pont de bois. Pas de sentier balisé, nous devons nous frayer un chemin à travers la végétation. La pluie s'intensifie mais nous ne jugeons pas utile de faire demi-tour pour effiler nos pantalons de pluie. Erreur !

Après 20min de marche, nous arrivons enfin au pont de bois. Nous accélérons le pas car la fine pluie s'est transformée en déluge, accompagné de fortes rafales de vent !

Quelques centaines de mètres plus loin, la découverte de Bruarfoss nous fait oublier la météo exécrable.

Nous sommes émerveillés par cette chute majestueuse et son eau bleu azur...

Nous multiplions les clichés malgré la pluie battante. Pourvu que nos appareils tiennent le coup !

En aval, cette eau d'une couleur irréelle poursuit son cours en suivant une faille.

Après 15min de contemplation, nous devons nous résigner à quitter Bruarfoss... Photo souvenir sous une météo typiquement islandaise !

En repartant, nous constatons que la plupart des visiteurs n'empruntent pas le chemin "officiel" et préfèrent couper à travers les propriétés privées ! Pourtant, ce ne sont pas les nombreux panneaux de mise en garde qui manquent...

Le chemin du retour fini de détremper nos pantalons qui commencent à goutter dans nos chaussures... Suite à cet épisode, nous passerons le restant du séjour avec nos vêtements de pluie dans le sac à dos. Quant à nos vestes Millet, elles ont passé le test de l'étanchéité avec succès ! De retour dans la voiture, nous mettons le chauffage à fond et nous nous changeons de la tête aux pieds.

Une fois secs, nous devons retrouver notre chemin dans ce labyrinthe. Après plusieurs minutes passées à tourner, nous trouvons enfin la sortie lorsque nous découvrons avec stupeur qu'un bulldozer vient de la condamner ! Un énorme tas de terre et de rochers nous fait face, impossible de passer. Seb retourne alors le plan dans tous les sens dans l'espoir de trouver une autre sortie mais il n'y a que 3 issues : 2 fermées par des barrières et une en libre accès, qui vient d'être condamnée par cette saleté de bulldozer ! Nous décidons tout de même de tenter les 2 autres sorties. La 1ère est condamnée par une chaîne avec cadenas donc nous faisons demi-tour. Quant à la 2ème, elle est fermée par une barrière automatique qui ne s'ouvre qu'avec un badge. Nous savions que les gens du coin étaient hostiles aux touristes mais pas à ce point !

Après avoir passé 1h à tourner dans ce lotissement, Seb perd patience et tente de soulever la barrière à la main. Évidemment, rien ne bouge... Nous décidons alors d'attendre en plein milieu du chemin qu'un véhicule arrive et nous ouvre avec son badge. Par chance, au bout de 20min, un pick-up arrive et nous fait signe de passer. Alléluia !

Cette mésaventure nous ayant fait perdre beaucoup de temps, nous décidons de remettre les visites de Geysir et Gulfoss à demain. Nous nous rendons tout de même à Geysir, situé à 15km de là, pour nous restaurer dans un endroit sec.

A 17h00, lorsque nous arrivons au site géothermique le plus célèbre d'Islande, il n'y a pas un touriste à l'horizon ! Tous se sont réfugiés dans l'immense complexe en attendant que la pluie se calme. Nous faisons de même et commandons 2 sandwichs chauds ainsi que 2 énormes parts de gâteau. C'est largement mérité après cette dure journée ^^

Nous passons ensuite à la boutique de la marque locale "66° North" pour y acheter des gants. Avant notre départ, nous n'avions pas jugé utile de les emmener en plein mois d'août mais nous avions tort !

A 18h15, nous prenons la route pour nous rendre dans notre logement Airbnb situé à 50km d'ici. 45min plus tard, nous y arrivons grâce aux coordonnées GPS que nous a communiqué notre hôte par mail. Il faut dire que l'hébergement est situé en pleine pampa !

Nous sommes chaleureusement accueillis par le propriétaire avec qui nous restons un moment à discuter sous la pluie. D'ailleurs, la météo semble nullement poser problème à notre ami sorti en short, T-shirt et tongs, sous une pluie torrentielle ! Il nous explique que cet endroit est la résidence secondaire familiale et qu'il habite à Reykjavik le restant de l'année. Dans la conversation, nous apprenons qu'il a vécu 1 an à Lille et qu'il parle un peu français.

L'endroit est charmant, nous sommes au cœur d'une petite forêt où des chemins permettent d'accéder à 3 maisons en bois : la sienne, celle de ses grands-parents et notre petit chalet.

L'intérieur tout en bois est plutôt rustique mais on s'y sent bien et il y a du chauffage !

Après un repas léger à base de soupe, nous planchons sur l'organisation de notre journée de demain. Avec 2 visites en plus, le timing sera serré !

A 22h00, extinction des feux. Nous nous endormons rapidement, bercés par le bruit de la pluie sur le chalet.

Distance parcourue : 176km

Sunrise : 04h53

Sunset : 22h00

Airbnb "The small cabin in the woods"

Idéalement situé près du Cercle d'Or, ce chalet niché au cœur d'une petite forêt est une vraie bonne surprise.

Le propriétaire est accueillant, l'environnement est calme et il y a tout l'équipement nécessaire (frigo, kitchenette). Seul bémol, la douche privative située au sous-sol de la maison des grands-parents. Cependant, le chalet est en cours d'agrandissement et une salle de bain sera bientôt intégrée pour une autonomie complète !

Réservation ici : Airbnb