Drapeau_Norvège.png
Mardi 25 Février 2020
Kabelvåg > Hamnøy

Réveil à 8h00 après une nuit bercée par les aurores boréales. En sortant de la cabane, nous sommes surpris par la quantité de neige tombée durant la nuit !

Nous apercevons 3 élans sur la rive opposée du fjord (une mère et ses 2 petits). Nous restons un moment à observer cet adorable spectacle matinal. 

Direction ensuite le bâtiment principal de l'hôtel pour y prendre le petit-déjeuner.

Nous apprécions d'autant plus le buffet que c'est la première fois depuis le début du séjour qu'un hébergement propose un petit-déjeuner ! Mention spéciale à celui-ci qui mériterait plusieurs matins pour pouvoir goûter à tout ! Pendant le repas, nous discutons avec un guide qui propose des excusions de ski de randonnée et de pêche sur glace. Aujourd'hui, il emmène un couple découvrir un spot de ski non loin d'ici et nous garantit que les pistes norvégiennes sont parmi les plus belles au monde. Etant de fervents adeptes de glisse à Chamonix, nous pensons qu'il est difficile de rivaliser avec les Alpes françaises mais le débat est ouvert !

De retour au cottage, nous sortons le drone pour un survol des lieux car les conditions climatiques s'y prêtent enfin !

Nous quittons le Nyvågar Rorbuhotel à 10h00 que nous retenons comme une excellente adresse, aussi bien pour sa situation que ses prestations. 

 

Au programme de ce matin, suite de la visite de l'île d'Austvågøya que nous avions commencée hier. 

Premier arrêt dans la ville de Kabelvåg située à 5min de l'hôtel. Nous commençons par la jolie église en bois de Vågan kirke surnommée "la cathédrale des Lofoten". Nous pestons contre les norvégiens et leur fâcheuse manie de fermer les églises :(

Nous nous garons ensuite à proximité du port de plaisance pour parcourir Kabelvåg à pied.

L'hiver arctique semble avoir mis la ville en hibernation tant l'endroit est calme et avouons-le, très reposant ! Avec ses jolies maisons en bois et ses rues enneigées, Kabelvåg ne manque pas de charme. 

Attention, ici les enfants promènent leurs escargots en laisse !

A 11h00, nous reprenons la route pour rejoindre la pointe sud d'Austvågøya. Après 30min de route et deux ponts franchis, nous arrivons à Henningsvær, une ville bâtie sur plusieurs petites îlots et surnommée "la Venise des Lofoten".

Nous laissons la voiture et entamons une balade dans cet authentique village de pêcheurs où l'activité piscicole bat son plein au coeur de l'hiver.

Avec ces montagnes enneigées en toile de fond, la vue du port est digne d'une carte postale !

Dans le village plane un "délicat" fumet et pour cause, des dizaines de séchoirs à poisson sont plein à craquer ! Autant vous dire que l'odeur est assez tenace ! La saison de pêche au cabillaud a lieu de février à avril et ensuite, ces poissons sont mis à sécher à l'air libre durant tout le printemps. Une fois séchés, ces poissons prennent le nom de morues !

Nous nous dirigeons ensuite vers le sud de la ville et son stade de foot qui est LE spot parfait pour faire décoller le drone. En prenant de la hauteur, on se rend compte de la multitude d'îlots sur laquelle s'est construite cette ville. Quelle vue incroyable !

Les abords du stade sont également entourés de séchoirs à poisson.

Avant de quitter Henningsvær, nous profitons de la supérette "Joker" pour nous ravitailler. Etonnement, les prix ne sont pas excessifs !

Nous nous mettons en route à 13h00 afin de rallier Gimsøya, la plus petite île de l'archipel des Lofoten. 

Nous n'avons pas prévu de nous y arrêter préférant nous concentrer sur d'autres îles. Nous nous contentons d'immortaliser le pont y conduisant. 

Nous enchaînons avec l'île de Vestvågøya où nous avons prévu plusieurs visites.

Depuis la route, d'étranges formations de glace attirent notre curiosité. Nous nous garons sur le bas-côté pour rejoindre péniblement la berge dans la poudreuse où nous nous enfonçons jusqu'à mi-cuisses !

Quelques kilomètres plus loin, nouvel arrêt pour photographier ces plaques de glace qui, poussées par le vent, ont échoué sur la plage.

A 14h00, nous nous arrêtons sur l'aire de Torvdalshalsen qui offre une vue panoramique sur les environs. Ce n'est que le début de l'après-midi mais la lumière donne l'impression qu'il est déjà bien plus tard.

Etant seuls, nous en profitons pour sortir le trépied !

Nous prenons ensuite la route pour Eggum où nous arrivons 1/2h plus tard.

Une route en cul-de-sac mène à ce petit village pittoresque niché au pied d'une montagne.

Il n'y a pas âme qui vive dans les rues... D'ailleurs, en parlant de rue, nous ignorons si ce chemin menant à la plage est public ou privé. Dans le doute, nous préférons laisser la voiture pour nous y rendre à pied.

Nous faisons demi-tour à l'entrée de la réserve naturelle où un sentier de randonnée réputé permet de rallier la plage d'Unstad (9 km).

Au loin, nous apercevons un aigle pêcheur qui ne semble pas inquiété par notre présence... 

Nous reprenons la route direction Hauklandstranda réputée pour sa superbe double plage de sable blanc. Lorsque nous y arrivons à 15h30, nous sommes conquis par la beauté des lieux. 

Nous garons la voiture sur le parking de la seconde anse pour aller faire quelques pas dans le sable. Ça peut paraître bête mais marcher sur une plage recouverte de neige est assez déroutant...

La météo recommence à se gâter donc nous revenons à la voiture afin d'avoir le temps de survoler les lieux avec le drone.

Depuis les airs, Hauklandstranda possède des couleurs dignes des mers tropicales !

Nous ramenons le drone juste à temps alors qu'il commence à neiger. N'ayant rien mangé depuis ce matin, nous profitons de la vue pour improviser un pique-nique au chaud dans la voiture.

A 16h40, nous nous remettons en route direction le village de Gravdal pour notre dernière visite de la journée. Nous arrivons 20 min plus tard devant l'église communale qui mérite amplement un arrêt photo !

Cette grande église en bois rouge fut érigée en 1905 dans le plus pur style Viking.

Il est temps de partir pour rallier notre hébergement situé sur la dernière île de l'archipel. Ces 50 km ne seront pas de tout repos entre la route franchement glacée, le crépuscule et la neige qui commence à tomber. Nous nous sommes d'ailleurs fait une grosse frayeur à une intersection mais heureusement, les 4 roues motrices du RAV 4 nous ont évité le fossé...

Il est 18h20 lorsque nous arrivons au Eliassen Rorbuer, l'hébergement que nous attendons avec impatience ! En préparant ce voyage, nous avons eu un énorme coup de cœur pour ces authentiques cabanes de pêcheurs sur pilotis. Nous voulions absolument réserver l'une des 4 cabines donnant sur la très photogénique montagne de Hamnøy (n°1 à 4). Par chance, nous avons pu réserver la n°2 pour deux nuits ! Alors que nous parcourons les allées de l'hôtel en voiture, nous avons l'impression d'être dans un vrai village ! Nous nous garons devant la réception malheureusement celle-ci est fermée. A 250€ la nuit, nous trouvons l'accueil un peu froid...

Nous nous dirigeons donc vers la cabine n°2, saisissons un code reçu par SMS et entrons.

En faisant le tour du propriétaire, plusieurs détails clochent : il manque une applique dans le salon ce qui assombrit la pièce, le robinet de la cuisine fuit à grosses gouttes, l'horloge ne fonctionne plus, un carreau de fenêtre est cassé et certains éléments en bois ont été remplacés mais non repeints. Notre hébergement de la veille était un peu moins cher et irréprochable. Nous appelons donc la réception pour faire part de notre mécontentement et la personne s'engage à ce qu'un technicien passe au plus tard demain matin pour réparer la fuite et remplacer l'applique. Eh oui, ce n'est pas parce que l'endroit est très prisé pour sa situation qu'il faut en oublier le service ! Malgré ces désagréments, cette cabane est pleine de charme.

 

Le soir, nous approfondissons nos connaissances sur la culture locale : Skål !

Dehors, la tempête bat son plein anéantissant nos chances d'apercevoir une aurore boréale...

Eliassen Rorbuer

 

Situé dans le somptueux fjord de Reine, l'établissement Eliassen Rorbuer occupe la totalité de la petite île d'Hamnøy. Sur la trentaine de cottages disponible, nous avons opté pour la vue et l'authenticité du "Waterfront Traditional Cottage". Ces cabines rustiques entièrement en bois offrent cependant tout le confort moderne : salon spacieux, cuisine entièrement équipée, salle de bain avec WC et deux chambres avec lits superposés. Possibilité de déguster une cuisine norvégienne au restaurant de l’établissement, le Krambua. Néanmoins, nous avons relevé plusieurs défauts qui font grincer des dents à ce niveau de prix (applique manquante, robinet qui fuit, carreau cassé, pommeau de douche HS, ampoules manquantes, éléments en bois remplacés mais non repeints, etc...). Quant à la propreté, elle laisse également à désirer. Ce cumul de disfonctionnements laisse penser que l'hôtel se repose sur la notoriété du lieu et en oublie la maintenance de ces rorbuers.

 

Réservation ici : Eliassen Rorbuer

Météo : Ensoleillé le matin, éclaircies l'après-midi, tempête de neige en soirée.

Température mini : -2°C

Température maxi : 1°C

Sunrise : 07h41

Sunset : 16h56

Distance parcourue : 177 km