Lundi 21 Août 2017
Kerlingarfjöll > Fossatún

Réveil à 8h45 puis direction la salle principale du refuge pour y prendre un petit-déjeuner servi sous la forme d'un buffet. Nous profitons d'avoir un accès wifi pour donner des nouvelles à nos proches et prendre connaissance de la météo qui s'annonce clémente jusqu’à la fin de notre séjour !

Nous quittons le refuge à 10h45 et au bout de quelques kilomètres, nous retrouvons la piste F35. Aujourd’hui sera principalement une journée de "liaison" pour rejoindre l'ouest de l’île en contournant la calotte glaciaire du Langjökull.

25km plus loin, nous bifurquons à droite sur une petite piste pour approcher le lac Hvítárvatn. Aucun panneau n'indique comment s'y rendre donc nous décidons de prendre la première piste à gauche. Au bout du chemin, nous atterrissons chez un particulier en train de ranger tranquillement ses filets de pêche ! Nous lui adressons un petit signe de la main et nous faisons vite demi-tour. De retour sur la piste, nous prenons le chemin suivant qui part également en direction du lac. Celui-ci est encore plus confidentiel que le premier, on devine à peine les traces qui serpentent à travers cette plaine rocailleuse. 

Finalement, nous arrivons sur les berges du lac à 11h45 où se trouvent quelques cabanes à l'allure précaire.

Contrairement aux alentours, les rives du lac sont verdoyantes, recouvertes par un tapis végétal fait de mousse et d'herbe. Autour de nous, le silence est impressionnant. Seul le ruissellement de l'eau s'écoulant dans le lac se fait entendre. Et, pour la première fois du séjour, il n'y a pas de vent !

Face à nous, le paysage est superbe ! Tel un miroir, le lac Hvítárvatn reflète les langues glaciaires issues du Langjökull.

Résultant de la fonte du glacier, le "lac aux eaux blanches" a une superficie de 30km². Il donne naissance à la rivière Hvítá qui, plus au sud, forme les chutes de Gullfoss.

Après 1/4h de contemplation dans un silence absolu, nous sommes attaqués par une nuée de moucherons nous obligeant à battre en retraite !

Nous revenons jusqu'à la piste F35 en prenant soin de ne pas égratigner le Duster au milieu de ces rochers !

Au bout de quelques kilomètres, nous bifurquons sur la piste F336 qui grimpe en direction du glacier Langjökull. Nous parvenons jusqu’à un bâtiment d'où partent d'énormes camions 4x4 qui emmènent les touristes sur le glacier pour y faire de la motoneige. A partir de ce point, la piste est totalement défoncée et nous devons nous résigner à observer le glacier de loin...

Avec une superficie de 953km², la calotte glaciaire du Langjökull est la 2ème plus vaste d'Islande.

En zoomant, on peut apercevoir les motoneiges qui attendent les touristes pour la prochaine excursion. Ils paraissent minuscules au beau milieu de ce glacier !

Retour sur la piste F35 où nous rencontrons cet énorme cairn. Je ne peux résister à l'envie d'apporter ma contribution !

Une vingtaine de kilomètres plus loin, nous voici au croisement de la piste F335. D'après notre carte, cette dernière mène à un refuge près du lac Hagavatn. Nous espérons y trouver de quoi nous ravitailler en eau car nous sommes à sec et la faim commence à se faire sentir ! Ainsi, nous pourrons préparer un vrai repas à l'aide du réchaud et remplir les bouteilles.

Après une longue demi-heure de piste rocailleuse, nous arrivons au refuge à 14h00. Dire que l'endroit est paumé au milieu de nulle part est un euphémisme...

Voici le refuge pour lequel nous sommes venus en espérant trouver de l'eau. Devant la précarité et l'isolement du lieu, on se dit que ce n'est pas gagné !

Une fois à l'intérieur, nous avons la confirmation qu'il n'y a aucun point d'eau. Zut... Seulement quelques couchages, une table et en guise de chauffage/cuisinière, un minuscule poêle à bois. Passer une nuit ici doit être une véritable aventure !

C'est donc au beau milieu de ce paysage lunaire que nous improvisons un pique-nique frugal.

Nous décidons ensuite de poursuivre jusqu'au lac Hagavatn sans trop savoir à quoi nous attendre... Après avoir traversé le large lit d'une rivière où coule un petit ruisseau, j'ai du mal à distinguer le chemin tant les traces sont discrètes. Moins d'un kilomètre plus loin, nous garons la voiture car la piste devient trop cassante. Nous continuons à pied en suivant le cours de ce vigoureux torrent.

Peu après, nous découvrons cette superbe double chute nommée Nýifoss.

Après 15min de grimpette, nous voici arrivés au lac Hagavatn. Impressionnant de voir cet immense lac s'écouler par cette gorge étroite ! En arrière-plan, nous pouvons encore admirer le glacier Langjökull.

Je descends prudemment pour observer la chute tandis que Nella préfère rester en hauteur pour profiter du spectacle.

Voir le lac comme aspiré par cette faille est encore plus impressionnant de près ! Et je ne vous parle pas du vacarme ! Pour info, jusqu'en 1999, un pont permettait d'enjamber ce passage mais il fut détruit par une crue.

Après 1/4h sur place, nous regagnons la voiture et reprenons la piste F335 en sens inverse car celle-ci se termine en cul-de-sac. Ces 15km paraissent toujours aussi longs d'autant que ça secoue pas mal ! Dans ce sens, nous avons une belle vue sur le lac Sandvatn.

A 15h45, nous sommes de retour sur la F35 et 5min plus tard, nous retrouvons enfin l'asphalte ! Nous décidons de nous rendre au Gullfoss Store afin d'acheter 2 énormes parts de gâteau et des bières pour ce soir. Le magasin est bondé de monde, nous ne nous attardons pas.

Initialement, nous avions prévu d'emprunter la piste F338 pour rallier la F550 mais cette dernière ne présente pas un grand intérêt. Nous préférons donc prendre la route passant par Geysir et Thingvellir pour rejoindre la piste F550. Le temps de route est quasi-similaire, les secousses en moins ! Nella prend le volant pour le restant de la journée.

35km plus loin, nous arrivons au carrefour du visitor center de Thingvellir où nous bifurquons sur la route 52.

A 17h30, nous atteignons la piste F550. Ce sera la dernière F-road de notre séjour donc nous en profitons, d'autant que celle-ci est réputée pour traverser de beaux paysages.

1/2h plus tard, nous nous arrêtons à un point de vue offrant un beau panorama sur le glacier Thórisjökull.

Un peu plus loin, nous pouvons de nouveau observer des langues glaciaires descendant de l'immense Langjökull.

Après 1h00 de route, nous voici arrivés au terme de la F550. Mais 1km avant de quitter la piste, il y a un lieu qui vaut le coup d’œil !

A cet endroit, la rivière glaciaire Geitá se faufile entre des colonnes de basalte rendant l'endroit très photogénique.

10km plus loin, nous voici arrivés au dernier point d'intérêt de la journée : un duo de cascades dont les eaux bleutées sont réputées parmi les plus belles d'Islande !

Nous empruntons un court sentier menant à la première : Barnafoss. Il ne s'agit pas réellement d'une cascade mais plutôt d'une gorge étroite où la puissante rivière passe sous une arche de pierre. Quant à l'eau bleutée, ce sera pour un autre jour !

Nous continuons sur le sentier en direction de la seconde chute distante de quelques centaines de mètres.

Voici la très jolie Hraunfossar ! L'eau ruissèle sous un champ de lave et ressort à cet endroit créant une multitude de petites cascades.

A 19h30, nous reprenons la route pour rallier notre hébergement situé à 35km de là. En chemin, nous croisons de nombreuses serres chauffées toute l'année grâce à l'énergie géothermique. On peut même y acheter des fraises ! D'ailleurs, savez-vous quel est le seul pays européen à cultiver des bananes sur son territoire ? L’Islande bien sûr ! Un article en parle ici.

Il est 20h00 lorsque nous arrivons au Fossatún Country Hotel. Sur place, plusieurs choix d'hébergement se présentent : un hôtel, des cottages, des pods et un terrain de camping. Nous avons choisi de passer la nuit dans cet original pod pour son rapport qualité/prix imbattable !

Juste à côté de l’hôtel se trouve une ravissante rivière ponctuée de petites chutes.

Ce soir, nous avons prévu de retrouver nos amis français rencontrés le Jour 7, souvenez-vous... Le hasard avait voulu qu'on ait réservé dans le même endroit, le même soir ! Nous les retrouvons sur la terrasse de l'hôtel, tranquillement installés dans l'un des jacuzzis. Comme promis, nous leur ramenons de vraies bières islandaises achetées au Gullfoss Store !

Nous restons jusqu’à 22h30 à discuter de nos expériences de voyage dans cette eau délicieusement chaude. Lorsque nous sortons, nous sommes quelque peu guillerets ^^

Ensuite, direction la cuisine commune où nous préparons un repas et refaisons le monde jusqu’à 1h45 du matin.

Retour au pod à 2h00 où nous trouvons rapidement le sommeil.

Distance parcourue : 296km

Distance parcourue sur piste : 178km

Sunrise : 05h29

Sunset : 21h22

Fossatun Country Hotel

Bénéficiant d'une situation idéale pour rayonner, ce complexe dispose d'hébergements pour tous les goûts (camping, pods, cottages, hôtel). Les pods sont une très bonne alternative avec un excellent rapport qualité/prix. L'intérieur est simple avec une table, une banquette et un lit double. N'oubliez pas d’emmener votre sac de couchage sinon possibilité de louer du linge de lit à la réception. Les parties communes sont spacieuses, propres et bien équipées. L'hôtel dispose d'un restaurant avec sa salle donnant sur les chutes. Musicien et poète à ses heures, le propriétaire a aménagé un sentier parsemé de silhouettes de trolls ! Beau terrain de jeux, échiquier géant, minigolf, sans oublier le must, 3 jacuzzis extérieurs en libre accès !

Réservation ici : Fossatun Camping Pods & Cottages